Le Surréalisme (XXème)

Contexte his­to­rique et ori­gines du Surréalisme De 1914 à 1918, la France et l’Allemagne s’opposent dans un conflit où sont entraî­nés la plu­part des pays d’Europe. La guerre de tran­chées fait des mil­lions de morts. Les hor­reurs de ce conflit mon­dial sus­citent un sen­ti­ment de dégoût et de révolte qui s’exprime par le rejet des idées et de l’art du XIXe siècle. Les intel­lec­tuels ques­tionnent les valeurs et la supré­ma­tie de la civi­li­sa­tion occi­den­tale. Le groupe sur­réa­liste se consti­tue en 1924. Les trois fon­da­teurs his­to­riques sont André Breton, Aragon et Soupault qui ont tous vécu l’expérience de la guerre. Ils sont influen­cés par les tra­vaux de Freud qui découvre l’inconscient et le rôle du rêve dans le psychisme…

Sep 19, 2022133 min read

Le théâtre surréaliste (XXème)

La guerre (1914−1918) ayant pro­vo­qué l’ef­fon­dre­ment des valeurs huma­nistes et bour­geoises sur les­quelles repo­sait la socié­té euro­péenne, le nou­veau siècle va éga­le­ment pro­fi­ter d’un cou­rant artis­tique d’une ampleur et d’une por­tée sans égal. Le Surréalisme, né du Dadaïsme, va en effet don­ner nais­sance à une pen­sée et à une esthé­tique révo­lu­tion­naires, influen­cer pro­fon­dé­ment et dura­ble­ment la créa­tion artis­tique dans tous les champs, y com­pris celui du théâtre. Si le terme sur­réa­lisme, emprun­té à Apollinaire, désigne bien une nou­velle façon de conce­voir et de repré­sen­ter la réa­li­té, on pou­vait pen­ser que le théâtre devien­drait un lieu pri­vi­lé­gié d’ex­pres­sion de ce nou­veau cou­rant artis­tique. Or il n’en est rien. Les pré­cur­seurs n’ont pour­tant pas man­qué qui, de Pierre Albert-Birot et…

Sep 19, 2022103 min read

La Bruyère – Les Caractères – Ch V, 43 – Artémon – analyse 01

On fait sa brigue pour par­ve­nir à un grand poste, on pré­pare toutes ses machines, toutes les mesures sont bien prises, et l’on doit être servi selon ses sou­haits ; les uns doivent enta­mer, les autres appuyer ; l’amorce est déjà conduite, et la mine prête à jouer : alors on s’éloigne de la cour/. Qui ose­rait soup­çon­ner d’Artémon qu’il ait pensé à se mettre dans une si belle place, lorsqu’on le tire de sa terre ou de son gou­ver­ne­ment pour l’y faire asseoir ?/ Artifice gros­sier, finesses usées, et dont le cour­ti­san s’est servi tant de fois, que, si je vou­lais don­ner le change à tout le public et lui déro­ber mon ambi­tion, je me trou­ve­rais sous…

Sep 18, 2022166 min read

Molière – Le Malade imaginaire – Acte II, scène 6 – analyse 03

La der­nière comé­die de Molière , repré­sen­tée en 1673, reprend un cer­tain nombre de thèmes sou­vent abor­dés sur scène comme les mariages arran­gés, les conflits entre maîtres colé­riques et valets inso­lents, la satire des méde­cins et les vieillards ridi­cules . Dans cette comé­die ‑bal­let spec­ta­cu­laire, Molière, alors très malade, ajoute une réflexion autour de l’art de se soi­gner et de se gué­rir . Argan campe un vieillard per­sua­dé qu’il souffre de tous les maux et qui compte sur les méde­cines pres­crites par son méde­cin M Purgon et confec­tion­nées par son apo­thi­caire M Fleurant pour aller mieux. Il a tel­le­ment peur d’affronter seul la mala­die qu’il compte don­ner comme époux à sa fille Angélique, un jeune méde­cin Thomas Diafoirus,…

Sep 16, 20221710 min read

Victor Hugo – Les Contemplations – Livre I, 1 – Le Poète s’en va dans les champs – analyse 01

Dans ce petit poème cham­pêtre, appar­te­nant au registre de l’églogue, nous retrou­vons les rêve­ries du poète dans une nature bien­veillante et ami­cale. On peut ainsi déli­mi­ter le poème en deux mou­ve­ments qui suivent le par­cours du poète dans la nature, des champs vers les bois : V. 1 à 10 : un poète en com­mu­nion avec la nature / le poète : un amou­reux de la nature V. 11 à 20 : un poète phi­lo­sophe recon­nu par la nature Dans le pre­mier mou­ve­ment, le pre­mier vers ins­talle le cadre cham­pêtre : “le poète s’en va dans les champs”. Le verbe conju­gué ren­voie dès lors à une sorte de voyage voire à une fuite qui rap­pelle le thème romantique…

Sep 15, 2022176 min read

Victor Hugo – Les Contemplations – Livre I, 1 – Le Poète s’en va dans les champs (Texte)

Le poète s’en va dans les champs ; il admire. Il adore ; il écoute en lui-même une lyre ; Et le voyant venir, les fleurs, toutes les fleurs. Celles qui des rubis font pâlir les cou­leurs. Celles qui des paons même éclip­se­raient les queues. Les petites fleurs d’or, les petites fleurs bleues. Prennent, pour l’accueillir agi­tant leurs bou­quets. De petits airs pen­chés ou de grands airs coquets, Et, fami­liè­re­ment, car cela sied aux belles : – Tiens ! c’est notre amou­reux qui passe ! disent-elles. Et, pleins de jour et d’ombre et de confuses voix. Les grands arbres pro­fonds qui vivent dans les bois, Tous ces vieillards, les ifs, les tilleuls, les érables. Les saules tout ridés, les chênes…

Sep 15, 2022211 min read

Le Réalisme (XIXème)

Au sens pre­mier, on appelle réa­listes les ouvrages qui tentent de repro­duire les mul­tiples facettes de la réa­li­té et ce , à toutes les époques ; Ainsi, on oppo­se­ra des ouvrages dont les fic­tions peuvent sem­bler vraies, aux ouvrages dont les his­toires paraissent irréelles comme les contes de fées ou les récits de science-fiction ; on peut ainsi dire d’un film qu’il est réa­liste si la camé­ra montre de nom­breux détails, si les per­son­nages ne sont pas embel­lis et si les situa­tions res­semblent à des situa­tions vécues, qui peuvent se pro­duire dans la vie. Mais ce sens large du mot réa­lisme est com­plé­té par un autre sens , plus res­treint : celui de mou­ve­ment réa­liste artis­tique. On nomme Réalisme le mou­ve­ment lit­té­raire qui s’op­pose au Romantisme à par­tir des…

Sep 15, 2022197 min read
Pub…